J+79 "De retour sur la terre de hommes"

Par la générosité de ses vacations et par sa relation si particulière avec l’océan, mélange de bien-être et de fascination, Matthieu Martin est sans doute l’un des rameurs auxquels on s’attache le plus avec plaisir et admiration. Porté depuis plusieurs jours par le fameux courant des Guyane, il a bouclé son périple dans la nuit de dimanche à lundi à 3 h 52 devant les îles du Salut, accompagné par ses proches et ses amis qui lui avaient fait la surprise de venir à sa rencontre à bord d’un voilier parti la veille de Kourou. Après près de 80 jours de mer, il n’était pas question pour lui de terminer ailleurs que sur cette ligne des îles qui fut son objectif ces onze semaines durant. Au-delà de toutes autres considérations, même légitimes dans le cadre d’une telle épreuve, l’Histoire retiendra surtout qu’il aura réussi son pari de relier en solitaire à l’aviron et sans assistance les côtes Africaines du Sénégal à celles du Salut en Guyane. C’est bien là l’unique objectif qu’il s’était assigné, la mesure du temps n’étant finalement pour lui que relative, bien moins importante en tout cas que l’expérience humaine elle-même. Il aura largement trouvé dans ce voyage initiatique ce qu’il était venu y chercher. De « retour sur la Terre des Hommes », Matthieu a alors été accueilli par d’autres rameurs venus sur le quai de Pariacabo à Kourou saluer son authentique exploit.

Rames Guyane J+79

Seuls deux marins restent à présent en mer, Patrice Maciel et Gérard Marie. Tous deux sont actuellement confrontés à des vents de Nord-Est (secteur 050°) qui ne facilitent pas le dépassement du Cap Orange par le Nord malgré la force du courant sud-équatorial. Les prévisions laissent toutefois prévoir une orientation plus à l’Est dans les heures à venir. Le risque de vents établis au Nord-Est pendant plusieurs jours pourrait se traduire par une arrivée à la côte sous le Cap Orange, ce qui serait problématique en raison du caractère inaccessible de ces zones.

 

Pour Patrice, ces jours-ci sont bien plus plaisants que les semaines précédentes. La mer se montre plus clémente et les courants le portent fréquemment à plus de 2 nœuds. Cela lui laisse le loisir de mesurer l’importance des anecdotes qu’il vit chaque jour, telle cette rencontre inédite avec un oiseau venu se poser directement dans sa main après avoir longuement volé autour de son bateau. Situé ces dernières heures au nord de l’île de Marajó (Brésil) devant le delta de l'Amazone, il savoure désormais chaque instant de son expérience comme pour ne rien en perdre. Il est maintenant en proie à des sentiments ambigus, partagé entre cette immense impatience de retrouver enfin ses proches et cet espoir inavoué mais bien réel de pouvoir faire durer cette relation magique avec l’océan le plus longtemps possible.

 

Non sans émotion, Gérard relate lui son superbe parcours au travers du maelström, évitant les pièges de ces courants si défavorables. Il redoutait de se voir emporté à son tour vers l’Est, à contre sens de son objectif. Mais cette fois, les vents se sont accordés avec  lui et l’ont même propulsé en dehors de cette zone tourmentée pour finalement le plonger au cœur du courant sud-équatorial, en route vers la Guyane. Quiconque à sa place se réjouirait de cette situation mais le rameur vendéen reste prudent, c’est encore « un Golfe de Gascogne » à traverser avant d’en finir nous indique-t-il. Gérard préfère même ne pas trop penser à l’arrivée de façon à ce que ce moment qu’il espère tant depuis si longtemps ne devienne pas l’obsession de chaque instant. On lui souhaite désormais la plus belle des arrivées, à la mesure de l’incroyable traversée qu’il nous aura offert à tous, sans doute avant la fin de semaine.

 

Mathieu Morverand

Écrire commentaire

Commentaires : 0

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm