Le convoi des mers

Une autre aventure a commencé pour Olivier et McCoy depuis le 31 décembre. Après 2 jours de remorquage pour l'emmener vers des courants favorables, des problèmes cutanés intenses sont venus pimenter son voyage. Couvert de la tête aux pieds de plaques rouges qui grattent et brûlent, sans aucun traitement pour le soulager, avec l'eau de mer qui accentue ses douleurs, Olivier ne pouvait pas reprendre la rame comme c'était prévu. Après discussion avec le skipper du Béru, Olivier est monté à bord du voilier pour se soigner, mais il n'était pas question de laisser Grain de Poivre tout seul sur l'eau. 

Dès lors qu'ils se sont fait remorquer par le Béru, Olivier et McCoy sont devenus compagnons d'infortune, et Olivier n'a pas voulu laisser son copain tout seul sur l'eau. Ils ne vont plus vouloir se quitter même à terre ces 2 là ! McCoy, affaibli physiquement lui aussi, a donc négocié son retour avec le Béru, il reste sur la Rebelle pour surveiller de près le convoi.

 

C'est là que commence une nouvelle aventure pour nos 2 skippers. Il a fallu d'abord démonter le safran de grain de poivre, car Grain de Poivre a tendance à partir au surf, le bout (ça veut dire "la corde") se coince dans le safran et le bateau fait un tête à queue. Cela a valu 2 bains à Olivier pour aller dégager le safran dans une mer inconfortable. Une fois le safran démonté, Olivier a récupéré ses affaires principales (téléphone) et l'eau qu'il avait à bord (car le Béru a une avarie d'eau douce). Il a ensuite rejoint la Rebelle à la nage par le bout qui relie les 2 bateaux, puis le Béru de la même façon. Une sacrée expérience dans une mer très formée et à une vitesse de 4 nœuds, car le Béru continuait à filer !

 

Olivier a pu enfin se laver à l'eau douce et commencer à se soigner avec la pharmacie à bord du Béru.

Il a été très heureux de manger une salade ! Des produits frais après 75 jours en mer, c'est un délice !

 

Le voyage n'est pas de tout repos. Le lendemain matin, Grain de Poivre gîtait fortement. Olivier s'est jeté à l'eau, a remonté les bouts pour rejoindre son bateau qui s'était rempli d'eau suite à la disparition d'un couvercle de trappe. Il a du vider son bateau, et a pu remplacer le couvercle manquant. 

Aujourd'hui, l'amarre principale entre le Béru et la rebelle a lâché. Olivier et McCoy on dut se mettre à l'eau pour la changer. Ce matin, ils étaient sur la bordure du plateau continentale et la mer est très agitée à cet endroit là. Mathieu leur a conseillé de se rapprocher des côtes pour avoir une mer plus calme.


Leur arrivée est prévue samedi matin heure guyanaise (et il faut compter 4 heures de plus pour la métropole).

 

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm