J+67 Noël en mer

Ce pourrait être l’annonce aguicheuse d’une offre de croisière à bord d’un navire aux lignes confortables, mais au sein de la flottille, parmi les 10 rameurs qui restent ce soir encore sur l’océan, ces fêtes de Noël en solitaire à bord de leur frêle embarcation auront une saveur aussi particulière qu’inattendue. A Dakar, on se profilait déjà dans ce moment de joie et de partage, à écouter les récits passionnés de nos rameurs émérites autour d’une dinde rôtie ou d’un chapon dodu. Cette succession de vents aléatoires et de courants tourmentés dès le premier jour de traversée aura rapidement bouleversé cette perspective et peu à peu préparé les esprits à ce Noël en solo. Englué depuis 48h dans une pétole sans le moindre souffle, Harry qui avait pourtant repris des forces, s’est vu emporté par le puissant courant sud-équatorial sans rien pouvoir y opposer, passant au Nord des îles du Salut à plus de 40 milles de la ligne. Il aura fait sa traversée, comme tous les autres, sans compromis, avec ses moments de joies et ses abîmes de désespoir, déterminé à rallier l’Afrique aux Amériques. L'objectif est en ce sens magnifiquement atteint. Bravo à lui et à tous ses proches qui l’ont soutenu sans jamais faillir même dans les moments les plus délicats.

Rames Guyane J+67

Ce contexte actuel ne facilite vraiment l’approche de la ligne. Catherine, qui n’est plus ce soir qu’à 115 milles de l’arrivée en est bien conscience, et tente en conséquence comme Olivier B et Philippe de longer la côte au plus près pour ne pas se faire déporter au Nord. Les nordistes eux se débattent de cette insupportable nasse dans laquelle d’autres rameurs s’étaient déjà empêtrés voilà une petite semaine. Si Rémy est parvenu non sans mal à s’extirper de ce mauvais courant traversier, Patrice C. (alias Mac Coy) et Olivier M. n’ont pas réussi à s’en évader. Ils rencontrent la pire configuration qui puisse être. Des vents de Sud-Est liés à cette remontée récente de la ZIC les maintiennent dans ce puissant courant qui les repousse vers l’Est, complètement à l’opposé de leur objectif. Ils luttent en vain pour gagner dans le sud mais la météo durablement défavorable s’y refuse obstinément. Aucune amélioration notable ne se profile à l’horizon avant la fin de semaine et des vents suffisamment forts pour être efficaces ne sont annoncés qu’en début de semaine prochaine. Cette situation plonge nos rameurs dans un marasme qu’ils peinent à juguler.

 

Le reste de la flottille continue sa progression, Gérard au Nord, les autres au Sud. Patrice M, assailli par des forces hostiles depuis tellement longtemps a dû se résoudre à déployer son cerf-volant pour contrer ces courants contraires. Mais avec des vents faibles, l’efficacité de cet instrument de secours reste à peine perceptible. Devant lui, le breton Didier et le basque Mathieu font désormais cap commun et s’en réjouissent. Ils semblent tous deux dans la bonne veine et pourraient même faire route commune dans les prochains jours.

 

Au Nord, Gérard le vendéen, doyen de la flottille, évoque non sans émotion la messe de minuit qu’il s’apprête à vivre dans son petit « coin de vie » seul au milieu de l’océan. Il sait que ses prochaines fêtes de Noël dans les années à venir seront viscéralement liés au souvenir de ce moment si particulier. Il regrette d’être si loin de ses proches mais il reste malgré tout content d’être là sous une magnifique voûte céleste, la plus étoilée des soirées de Noël. Sous le regard complice des trois Rois Mages dans la constellation d’Orion, il souhaite à tous de merveilles fêtes de Noël.

 

Mathieu Morverand

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    chantal roynette (jeudi, 25 décembre 2014 23:40)

    on pense à toi à chaque instant. Qu elle course impressionnante, quel force et quel courage. Sans doute le Noël le plus extraordinaire de ta vie qui restera dans les annales et dont tu pourras être gravement fier. J espère qu à ton retour j aurai l occasion de te rencontrer et te dire de vive voix l admiration que ton aventure à suscitée. Bon courage et la Ça s impose vraiment" bons vents "

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm