J+11 En route vers l'ouest

En route vers l'ouest

Du Large, on commence à percevoir dans le lointain des complaintes de rameurs à l’égard de leurs routeurs : trop durs, trop exigeants, … C’est vrai, nous le sommes mais nous voyons ce qui se passe et sommes conscients que la moindre opportunité dans cette situation doit être impérativement saisie. Le moindre souffle du secteur Est constitue un véritable don d’Eole qu’il ne faut pas laisser passer, il faut s’en saisir et en profiter à tout prix pour avancer et regagner enfin ces fameux Alizés qui passent devant notre étrave à quelques portées d’avirons seulement sans que nous n’ayons jamais pu jusqu’alors les attraper.

 

Rémy Landier (n°84) et Olivier Montiel (n°7) sont désormais au large, la côte a disparu de leur sillage et ils ont maintenant plus de 1000 mètres d’eau sous leur coque, ballotée par cette houle de nord qui complexifie les réglages pour la dérive. La première nuit aura été courte, chacun s’employant à régler au mieux son bateau. Malgré quelques minutes perdues à l’Est pour Olivier, les deux skippers se sont maintenus au large et se sont employés toute la journée à filer vers l’ouest malgré cette furieuse envie de poser les avirons et de dormir.

 

La fatigue des jours passés, associée à cette chaleur écrasante et à ce roulis incessant auquel il faudra bien s’accoutumer, aura aujourd’hui encore malmené les organismes poussés dans leurs retranchements. Et il est fort probable qu’il en sera de même demain et les quelques jours d’après. Toute la flottille vogue sous la même enseigne et chaque skipper tente de tirer son épingle du jeu, de s’extirper de cette zone d’incertitudes à la faveur d’une saute de vent favorable ou de ce fort courant traversier qui porte les marins dans leur quête. Certains s’en sortent très bien, filant à plus de 2 nœuds au cap 270°, une prouesse dont on avait oublié qu’elle puisse être possible la semaine passée. 

 

Sans doute ce nouveau souffle providentiel et inattendu, légèrement oblique dans le secteur NNE, n’est pas étranger à ce superbe cap que semble pouvoir adopter la plupart des skippers. C’est en tout cas une véritable aubaine que tous ont saisi pour avancer. Qu’en sera-t-il dans les prochaines heures et demain ? et après ? Nous ne le savons pas vraiment de manière précise. La météo continue d’annoncer du nord et même un peu de NNW, sans jamais évoquer de NNE. Pourtant, c’est bien ce vent qui a permis aujourd’hui à la flotte de progresser de cette façon. Il vaut mieux pour nos marins qu’il en soit ainsi : que la réalité soit plus belle que les prévisions.

 

Mathieu Morverand

 

Position des skippers
Position des skippers au 29 octobre

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm