Prologue - Jour 3

Grain de poivre taggé...

Cette troisième journée n’était pas moins riche que les autres avec son lot de formations et d’informations ! Outre la présentation sur les conditions de départ à Dakar, les ateliers étaient nombreux et concernaient les "productions audiovisuelles et média autonomes" (comprendre : comment je me filme au milieu des dauphins), "les moyens de communication satellite" (entendre : comment je fais pour qu’on ne m’oublie pas), "anatomie et interventions sur le dessalinisateur" (ou : comment je fabrique  de l’eau non salée) et une présentation nous expliquant les différents systèmes et processus de secours (c'est-à-dire : comment éviter de mourir !).

 

Mais au-delà de ces instants de concentration intenses, deux moments forts ont marqué cette journée :

1/ Grain de Poivre a subi la jauge… Et pour bien saisir le concept, il faut s’imaginer l’Inquisition au Moyen Âge, et bien… c’est pire. La seule évolution c’est que l’on ne finit pas sur le bucher !

Convaincu que le bateau est fin prêt après 2 ans de préparation, un jaugeur vient analyser tous les aspects réglementaires du bateau : son contenu, sa structure, son étanchéité… TOUT.

Et là… on s’aperçoit que tout n’est peut-être pas aussi clair que ce que l’on pense…

Mes projecteurs se sont révélés trop faiblards pour être qualifiés comme tels, certains éléments étaient tout simplement absents (couverture de survie,…) et d’autres ne correspondaient pas aux textes.

Le pompon a été décroché quand il a fallu sortir le gonfleur réglementaire (une pompe à pied Bravo 10) ! Le jaugeur me la demande, je la lui tends fièrement car je l’avais commandé chez un spécialiste et là, surprise…  mauvaise surprise, il s’agit d’une Bravo 1 ! Ah… et c’est grave docteur ?! "C’est pas la question, c’est juste que ça n’est pas réglementaire"… Ok, j’ai compris... En informatique, nous avons souffrons de phrases du genre "ce n’est pas de notre faute, c’est l’utilisateur qui n’a rien compris", l’équivalent chez les jaugeurs c’est "ça ne correspond pas à la jauge, point".

Bref, sans pompe, pas de test d’étanchéité du bateau donc pour éviter de perdre du temps j’emprunte celle mon voisin, je m’apprête à la brancher et le jaugeur me l’enlève des mains "il est à qui ce gonfleur ?!" Euh… ben… je sais pas, c’est grave ou pas ? "C’est pas une Bravo 10, c’est une Bravo 8 !!!" Ah… et c’est grave ?! Réponse sans surprise "c’est pas réglementaire, c'est tout".

Bon, ben on va pas s’arrêter si près du but ?! M’adressant au second voisin "Yop,  tu me prêtes ton gonfleur Bravo 10 ?", je reviens en courant avec le gonfleur, le connecte sur la valve et… "Arrêtes, c’est quoi ce gonfleur, il est à qui ?"… euh… c’est moi où j’ai récemment vécu un moment identique ? "Mais c’est pas vrai, c’est une Bravo 9 ça !!!" Et, euh… juste pour vérifier, comme ça… c’est grave ? Là, je n’avais même plus droit à ma tirade mais juste à de gros yeux…

On va simplifier le roman : le 3ème voisin avait une Bravo 8, le 4ème une Bravo 9, le 5ème une Bravo 6 et le 6ème – par erreur probablement – avait une Bravo 10 !!!

 

Grandes leçons tirées de cette jauge :

1/ personne ne lit correctement les textes

2/ c’est fou le nombre de gonfleurs Bravo qui existent dans cette gamme !

 

En gros, la jauge s’est finalement plutôt bien passée, il y a quelques détails à régler mais rien de dramatique, et l’étanchéité du bateau a été validé.

 

Et le deuxième grand moment de la journée me demanderas-tu ?

2/ Le bateau a été taggé…

et je serais presque tenté de dire que Grain de Poivre a été dégradé… Pendant que j’assistais aux ateliers, des personnes sont entrées dans le parking gardé, elles ont profité de l’absence des skippers pour marquer les bateaux… Mais pas n’importe comment, ils étaient très organisés, ils sont arrivé en voiture, ont touchés toutes les embarcations et sont partis aussi vite qu’ils étaient arrivés !

 

Après vérification il semblerait que tout ait été organisé de l’intérieur…

En fait, j’ai mis un de temps à comprendre que je m’étais inutilement fatigué à fabriquer une belle embarcation car les malfaisants n’en étaient finalement pas, ils étaient juste mandatés pour appliquer les stickers des partenaires de la course ! Waoooh… je savais que le règlement stipulait que l’avant du bateau était destiné à recevoir des logos mais je ne m’attendais pas à un tel placard ! Là, c’est… waooow… comment dire… j’ai du mal à trouver les mots… un peu comme si on collait des stickers Mac Donald sur un Picasso ! C’est pas contre les partenaires, il en faut, mais… coller des autocollants et les découper à la forme de la remorque ou recouvrir a moitié le nom du bateau, c’est comme si un peintre ne peignait pas sous l’ombre de son pinceau !

 

 

Enfin bon, le bateau est désormais « habillé » et la prochaine grosse étape sera le point financier de demain…

Grain de Poivre taggé...

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm