Une petite ligne ?

Joli petit tas de poudre...

Autant le dire de suite, même si cela paraît évident : le ponçage est une activité hautement physique !
Mes entrainements quotidiens me laissaient croire que j'avais une forme olympienne et après deux jours de ponçage je me suis ravisé... ce satané ponçage a eu raison de mes épaules !

Pour être tout à fait sincère, je ne comprenais pas pourquoi Marc s'entêtait à vouloir me faire poncer à la main... Outre l'aspect bisutage, je pensais assez naïvement qu'une ponceuse pneumatique ou électrique était une solution logique à toute activité de ponçage.
Et bien... non. Mes excuses et tout mon respect à Marc, son expérience lui donne encore raison, la ponceuse est parfaite pour dégrossir mais c'est bien à la cale à poncer que l'on doit finir le ponçage ! Les creux et bosses sont instantanément ressentis à la cale à poncer alors qu'ils seraient survolés par n'importe quel autre appareil.
C'est donc à coup de transpiration et de gros efforts que la coque et le pont finirent parfaitement lissent !

Histoire de se divertir un peu (ou de se reposer ?) nous avons "shapé" la dérive au fil chaud ! Technique ultra-simple mais ô combien performante pour découper de la mousse sur de grandes longueurs !
Lé dérive est donc prête, le fil chaud nous a permis une découpe propre et symétrique... je crois que je commence vraiment à l'aimer ce bateau !

Écrire commentaire

Commentaires : 0

     De retour sur terre après

77 JOURS

Soutenez Grain de Poivre

Newsletter

Toutes les news, directement dans votre boîte emails, pas plus d'un email par mois !

Saisissez votre adresse email :

Nos partenaires

Nos partenaires : Thelia, www.AWRS.fr, Eurecat, Commune de Saint Georges-les-Bains, Guilherand-Granges, Radio France Bleu, Radio RCF, Radio MTI, GGTV, Valrhona, Atelier Bruno, Charles et Alice, interm